Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

VIVELARETRAITE

Les passions d'un retraité.
------------------------------
Bienvenue sur ce modeste espace, j'espère que vous y passerez un moment agréable.
Les sujets rencontrés ici sont volontairement survolés en altitude, mais peuvent sur demande êtres disséqués. Je me souviens de mes débuts où j'ai galéré durant des années par manque d'informations. Grâce à la toile, ce n'est heureusement plus le cas aujourd'hui.

Merci de votre visite.
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- Radio.
- Electronique et informatique.
- Photo et nature.
- Bricolage.
- Webcam, météo et fourre tout.

5 DERNIERS ARTICLES
- Avis de recherche
- Une antenne bi-quad
- Le récepteur portable à bord d’un véhicule
- Un mesureur de champ UHF
- Environnement
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Antenne Quagi 446 MHz.
- Construction d’une antenne bazooka.
- Amélioration d’une antenne (suite).
- Le récepteur portable à bord d’un véhicule
- Emetteur récepteur de la Résistance.
- Protection du récepteur contre la foudre.
- E-magazine pour radioamateurs.
- RADIO.
- Photos de guerre 40 / 45.
- BRICOLAGE.

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
293031
<< Octobre >>

BLOGS FAVORIS
1.Artphotoblog
2.Irisblog
3.Trains
4.Tutti
Ajouter vivelaretraite à vos favoris

LIENS FAVORIS
- streaming vf
- funny pictures
- denver limousine
- denver limo
- Denver limousine
- Denver Airport Shuttle
 EN VRAC. Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

 

C'est joli.........parfois!

  Lire les 2 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 06-01-2006 à 18h06

 NATURE. Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Toujours, j'ai manifesté un vif intérêt pour les oiseaux.  

 

Il y a une dizaine d'années, je pratiquais l'élevage de canaris, avec une colonie d'une centaine de sujets. 

 

A l'heure actuelle, j'ai la chance de vivre à la campagne et les oiseaux du ciel agrémentent ma vie. 

 

Grâce aux photographies recueillies sur le site de monsieur Kerihuel,  Je vous présente mes compagnons et vous invite à consulter le superbe travail de ce passionné que je remercie chaleureusement d'avoir autorisé cette publication.

 

www.numeriscopages.com 

 

Le merle :  

 

   

Le mâle est noir mat, avec le bec jaune, la femelle est brun foncé Jusqu'à la mue d'automne, les petits sont légèrement tachetés.

  

La mésange bleue :  

  

    

La Mésange bleue a les joues blanches avec bandeau noir en travers de l'œil, poitrine et ventre jaunes, et tache noire au ventre. Calotte bleu cobalt.  

 

La mésange charbonnière :  

  

 

La Mésange charbonnière est la plus grosse et la plus lourde des mésanges. Tête noire, joues jaunes, bande noire en travers de la poitrine jaune. Les petits sont plus ternes et ont les joues jaunâtres. Registre vocal extrêmement étendu.

    

La mésange huppée :   

 

La Mésange huppée adulte porte une huppe proéminente.

 

La mésange nonnette :   

 

  

La mésange nonnette est coiffée d'une calotte noire, brillante, et le dessus de ses ailes est dépourvu de tache blanche. Mais ces deux signes distinctifs ne sont pas faciles à vérifier dans la nature, sauf lorsque deux représentants des deux espèces se trouvent près l'un de l'autre dans un endroit bien éclairé

 

Le moineau domestique :

 

  

Fortement grégaire. Le mâle est coiffé d'une calotte grise et porte une bavette noire qui, en hiver, est occultée par les lisérés gris des plumes. Dimorphisme sexuel.

    

Le moineau friquet :   

   

Les deux sexes sont semblables, calotte brun chocolat et tempes blanc immaculé. En automne, se tiennent en nuées serrées.

    

Le pinson :   

  

     

Chez le mâle, calotte et nuque bleu gris. Croupion vert olive chez les deux sexes. La poitrine est rose vineux chez le mâle, plus pâle chez la femelle. La femelle est d'un aspect brun.

   

Le pivert :  

   

   

Mâle et femelle sont rouges du sommet de la tête et jusqu'au cou, chez le mâle, les moustaches sont noires avec une tache rouge, et entièrement noires chez la femelle. Les petits ont des couleurs plus pâles et le dessous porte des mouchetures sombres.

   

Le tarin :  

  

 

Les deux sexes ont un croupion blanchâtre, dessus de la tête noir chez le mâle. Le bec est mince. La livrée de la femelle est sobre.

  

La tourterelle turque :   

  

  

Un peu plus petite que le pigeon domestique, couleur gris pastel, avec coloration roussâtre. Les petits n'ont pas de demi collier noir à liséré blanc.  

  

La bergeronnette :   

    

Les teintes du plumage varient beaucoup, mais les couleurs de base sont toujours le gris qui, chez les petits, a une nuance brunâtre, le noir et le blanc. Hoche souvent la queue.   

 

Le bouvreuil :

 

Trois photos personnelles prises devant la maison:

 

 

 

Les adultes ont une calotte noire qui n'existe pas chez les jeunes. Le croupion est blanc. Les petits sont nourris avec des graines prédigérées.

    

La corneille :   

   

   

Le plumage noir de suie ne présente pas les reflets métalliques de celui du corbeau freux. Le bec est plus puissant que celui du freux, mais il n'est pas aussi gros que chez le grand corbeau

    

L'étourneau :   

   

    

Plus trapu qu'un merle. En hiver, et au début du printemps, robe somptueuse perlée de gris sur fond noir avec reflets verdâtres. En été, le plumage noircit progressivement. Après l'envol, les jeunes sont brun gris. En automne, les plumes noires à reflets gris apparaissent ensuite aux flancs, puis au cou et sur la tête. Très grégaire.

 

La fauvette : 

  

Dessus gris brunâtre, dessous blanchâtre, couverture alaire rayée de rose pâle. Calotte grise chez le mâle et brunâtre chez la femelle. La femelle a les flancs brunâtres, le mâle rose tendre.

   

La sitelle torchepot :   

 

    

Dessus gris cendré. Dessous blanchâtre dans le Nord et l'Est, tendant vers le roussâtre dans le Sud et l'Ouest. Chez les mâles, la poitrine est de couleurs vives.

La sitelle utilise un procédé particulier pour décortiquer ses graines. Elle les coince dans les crevasses d'écorce d'arbres comme dans un étau, pour les maintenir en place. 

Voici des traces de son passage:

 

   

La pie :  

  

  

Plumage noir et blanc, facilement reconnaissable. La pie a une grande queue.

Le rouge gorge :  

Bien que j'aime tous ces oiseaux, je crois que ce dernier est mon préféré.  

   

 

  

Sa nature peu farouche et son plumage attractif l'ont rendu populaire chez des générations de jardiniers; en réalité le rouge-gorge fait partie d'une espèce d'oiseau très agressive, et certains mâles se battent parfois à mort pour défendre leur territoire. Présent dans presque chaque jardin, c'est l'un des oiseaux les moins sauvages, cherchant sa nourriture à proximité des humains en train de jardiner. Il ira jusqu'à venir se nourrir de proies vivantes, comme des vers de terre ou des vers de farine, présentés à la main. Si l'hiver est rude, il deviendra encore plus familier, car le manque de nourriture provoqué par la neige et la glace le rend très vulnérable.

Le rouge-gorge défend un territoire à longueur d'année, sauf durant la mue et si l'hiver est très froid. En hiver, les femelles occupent et défendent aussi un territoire. Celui-ci leur est nécessaire non seulement pour nicher, mais aussi pour garantir une source suffisante de nourriture. Un rouge-gorge sans territoire meurt au bout de quelques semaines. C'est pourquoi cet espace est défendu avec une telle énergie. En général, il suffit que le propriétaire exhibe son plastron rouge pour que l'intrus recule, mais il peut arriver que la lutte s'engage et les combats s'achèvent parfois par la mort de l'un des adversaires.

À l'opposé de nombreux autres oiseaux, le rouge-gorge vit en solitaire pendant l'automne et l'hiver mâle et femelle restant sur leur territoire hivernal respectif avec comme résultat qu'ils continuent à chanter même en hiver.

Le rouge-gorge semble bien voir dans l'obscurité, car il est encore actif le soir quand il n'y a plus de lumière.

Lors du bêchage du jardin, un de ces charmants volatiles est venu se percher sur le bord de la bêche, surprise! Avec des gestes lents, je m'éloigne pour aller chercher mon appareil photographique.

Et bien a mon retour, il était là, il m'attendait, le p'tit oiseau de toutes les couleurs.

Il a daigné poser pour moi, perché sur le bord du bac à compost.

 

 

Chaque année, les nichoirs de la maison sont habités par des mésanges.

Une scène d'envol :  

 

La saison rude pour nos amis ailés:

 

 

 Pour terminer, je vous présente mes autres copains du jardin:

Les poissons rouges et la petite grenouille.

 

 

Et tous ces autres visiteurs occasionnels:

 

 

 

 

  Lire les 3 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 06-01-2006 à 17h58

 AQUARIOPHILIE. Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 06-01-2006 à 17h49

 PHOTOGRAPHIE. Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Encore un sujet qui a occupé une grande place dans ma vie.

Lors de mes premiers démêlés avec le hobby, je n'avais pas dix ans. Mon lieu de résidence, en Allemagne, ne favorisait pas le développement harmonieux de cette passion naissante car je ne maîtrisais pas la langue allemande.

Que de souvenirs, ma première visite chez l'apothicaire qui ne comprenait pas que je désirais lui acheter de l'hydroquinone et de l'hyposulfite de soude pour fabriquer mes bains.

Ensuite les premières expériences dans des assiettes à potage en guise de cuvettes et les pinces à linge de ma maman qui trouvaient une nouvelle fonction.

Le développement de mes premiers négatifs en rouleaux format 120, mes bras étaient trop courts pour maintenir le film tendu afin de lui imposer un mouvement de va et vient dans le révélateur.

Puis mes premières épreuves réalisées par une exposition à la lumière du papier sensible par contact avec le négatif emprisonné dans un petit châssis en bois muni d'un verre.

 

Pas tout jeune ce matériel!

Bien plus tard, les cuves étanches à la lumière se sont avérées bien pratique pour effectuer un traitement des négatifs propre et aisé. Deux modèles ingénieux :

Sur la première, des flasques à spirales dont une est réglable pour accepter divers formats de film. L'autre modèle dispose d'un ruban gaufré en bordure, qui s'enroule avec le film.

Je ne les ai pas tous conservés, je le regrette maintenant. Mais lorsqu'on progresse, on renie parfois ses "vieilleries".


 
Différents types d’appareils photo.

Le premier :

Le Baby Brownie.

Fabriqué par Kodak.













Un des premiers :

Synchro box.

JPG - 13.7 ko

Ce genre d'appareil est des plus rudimentaires, une simple boîte munie d'un guide film et d'un "objectif" pour ne pas dire un morceau de verre ! Et pourtant il a connu un succès énorme et à permis aux familles de collecter tant de souvenirs.


JPG - 17.3 ko
JPG - 29.2 ko
JPG - 14.8 ko

On voit ici le guide film muni de son objectif, qui une fois chargé de la pellicule "120", était enfermé dans sa boîte étanche à la lumière.












Les foldings :

JPG - 33.1 ko

Le Lumirex. Objectif : Fidor 6,3 Obturateur à 7 vitesses (1/10, 1/25, 1/50, 1/100, 1/200), avec prise de flash standard synchronisée et pose B et T.


JPG - 17.9 ko

Le Nettar. Un Zeiss Ikon 6 x 9 équipé d'un objectif Nettar anastigmat 4,5 f= 110 mm. Obturateur 8 vitesses de 1/10 à 1/150, pose B et T et retardement.


Reflex à deux objectifs :

Le Lubitel.

JPG - 59.4 ko
JPG - 6.3 ko

Format 6 x 6 cm. Objectif 3 lentilles, 4,5. f= 75 mm. Cet appareil bon marché m'a offert des images superbes, vraiment étonnant !















Les reflex 24 x 36 mm :

Asahi Pentax.

JPG - 20.7 ko

Le Spotmatic fut lors de sa présentation à la Photokina de 1960, le premier reflex avec mesure TTL. Le SP1000 qui date de 1971. La vitesse maximale est de 1/1000 sec (d'où son nom). Son objectif standard est le Super-Takumar 1,8/55mm ( 6 éléments), monture M42. Vitesses de 1/1000 à 1 seconde.


Fuji.

JPG - 22.3 ko

Le Fujica ST605, objectif Fujinon 2,2/55mm ( 4 éléments ), monture M42. Vitesses de 1/700 à 1/2 seconde.


Yashica.

JPG - 18.4 ko

TL Electro X, objectif Auto Yashinon 1,7/50 mm, monture M42. Vitesse de 1/100 à 1 seconde.








Les "instamatic" :

Agfamatic 100 Sensor.

JPG - 39.9 ko

Format 126. Le choix de la vitesse se fait en tournant la bague chromée entourant l'objectif, et en plaçant le repère en face de l'un des deux pictogrammes : Soleil = 1/80 et nuage = 1/40. Utilise le flash Magicube. Une indication est vue dans le viseur pour indiquer que la face du Magicube prête à être utilisée est déjà brûlée.


Instamatic 233 Kodak.

JPG - 21.5 ko

Format 126. Sur le 233, l'échelle des distances est couplée au diaphragme pour contrôler automatiquement l'exposition au flash. Le Flashcube tourne lorsque le film est avancé.


JPG - 11.9 ko

Les types de flashs utilisés avec ces appareils.


Format 110 :

Ansco 411.

JPG - 10.7 ko
















L'ère du numérique :

L'Olympus C-200 zoom et Fuji S5000.

JPG - 16.8 ko
JPG - 18.7 ko

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 06-01-2006 à 17h30


|<< <<<  1   2   3  | 4 | >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 06-01-2006 à 14h12 | Mis à jour le 08-05-2013 à 23h22 | Note : 8.96/10